Les yeux sont le miroir de l’âme

Ce célèbre proverbe résonne chaque matin dans ma tête, au moment où j’interroge le miroir de ma salle de bain:

« Miroir, mon beau miroir, dis-moi, à qui appartient ce regard morne et sombre? Où sont passés mes grands yeux verts qui autrefois pétillaient comme des bulles de champagne?

« Miroir, mon beau miroir, dis-moi, à qui appartiennent ces mèches de cheveux grises? Où est passée ma chevelure blonde comme les blés, qui autrefois renvoyait naturellement la lumière?

« Miroir, mon beau, miroir, dis-moi, à qui appartient ce visage aux expressions ridées? Où est passée ma peau lisse et hâlée qui autrefois respirait la santé? »

Oui, si l’on observe bien, on peut lire dans les yeux des gens. Derrière cette vilaine cerne ou cette pupille un peu terne, on devine les douleurs, les peines, les épreuves que la vie leur a infligés, même après plusieurs années.

Ce matin, au moment où j’interroge le miroir de ma salle de bain, je découvre avec stupeur qu’une âme brisée est blottie là, dans le fond de mes yeux. Depuis combien de temps est-elle là? Des jours? Des semaines? Peut-être des mois? Longtemps, certainement. Des larmes jaillissent. Cette découverte me bouleverse. Me voir ainsi pleurer dans le reflet du miroir provoque un effet inattendu: les pleurs redoublent d’intensité, mes mains tremblent, voilà des hoquets maintenant. Je suis incapable de retenir ce torrent de larmes qui coule sur mes joues. Comme si ma conscience, mon « Moi », prenait soudain la mesure du désarroi dans lequel est plongé mon inconscient, cet autre « Moi » qui se cache au fond de l’âme. Je pleure, car je suis triste de me voir triste.

Ce matin, alors que je pleure toutes les larmes de mon corps, apparaît soudain le visage de mon père en filigrane dans le miroir. Les larmes cessent de couler. Papa, tu me manques terriblement, mais je sais que tu n’aimerais pas me voir pleurer. Alors, je te fais la promesse de tout mettre en oeuvre pour que très bientôt, dans le miroir apparaissent à nouveau mes grands yeux verts qui, autrefois, pétillaient comme des bulles de champagne.

Publicités

2 réflexions sur “Les yeux sont le miroir de l’âme

  1. C’est un long chemin de croix que d’arriver à faire son deuil et le plus étrange, c’est que quand il est fait, on ne sait pas comment c’est arrivé. J’ai mis 17 ans à faire le mien, on va « fêter » les vingt ans aujourd’hui et je suis sereine et souriante. Comment c’est arrivé ? Des années de questions de cauchemars de doute, quelqu’un en qui déposer mon malheur et avec qui en parler, des recherches des discussions des crises. Et puis un jour la page se tourne, on s’en rend compte plus tard et on se dit « Ah d’accord. C’est fait. » Courage.

    J'aime

    • Merci Mitidollz pour votre courage, de partager avec moi cette douloureuse expérience. C’est un long chemin en effet. Mais trouver des mots tels que les vôtres permet d’entrevoir l’avenir avec tout de même un peu d’espoir. Et puisque vous êtes aussi maman, j’ai envie de partager avec vous cette citation que je trouve magnifique: « Il faut bercer sa douleur comme on berce un enfant. » A bientôt.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s