La quadragénaire est un dinosaure

A force de réponses négatives, je commence à me demander si mon âge pourrait éventuellement constituer un frein à ma recherche d’emploi. Je n’ai « que » 38 ans, me direz-vous. Pourtant, dans certains domaines, tels que la communication et le journalisme, c’est l’âge des dinosaures! J’exagère? Eh bien, laissez-moi vous raconter ce qui m’est arrivé cette semaine.

On m’a proposé d’écrire des piges pour un site web. Projet sympa, travail à domicile, salaire correct… Hourra! Sauf qu’avant de me voir délivrer mon passeport de rédactrice indépendante, il m’a fallu passer un petit test.

On m’a demandé de rédiger quelques lignes sur le thème de la recherche d’une nounou pour bébé. Ah, ça tombe bien, me suis-je dit, trouver une nounou pour mon fils fut une vraie galère, j’ai des tas de choses à raconter sur le sujet! Profitant  de la sieste du loulou, j’ai pris ma plume (enfin, ma souris) et je me suis plongée dans la rédaction de ces 10 malheureuses lignes… durant plus d’une heure. Après avoir écrit, réécrit, et ré-réécrit, lorsque j’eus enfin terminé, la goutte de sueur sur la tempe (signe de volonté de réussir), j’ai expédié le texte à la personne en charge du recrutement des rédacteurs.

Le suspense n’aura pas duré bien longtemps. Au bout de quelques minutes, j’ai reçu un mail de réponse: »C’est très bien, mais il faut te lâcher plus! », m’a-t-on conseillé. « Recommence et inspire-toi du texte ci-dessous. Il a été rédigé par notre stagiaire. On a a-do-ré! » Et paf. Une baffe bienveillante en pleine tête…

Sur le moment, j’ai voulu tout arrêter. Et puis, entre deux morceaux de sandwich et une cuillère de Danette, j’ai décidé de ravaler ma fierté.

J’ai soufflé un grand coup, avant de prendre le temps de réfléchir aux raisons de ma contrariété. En réalité, j’étais vexée. 15 ans d’expérience professionnelle dans le journalisme et la com’ pour en arriver à suivre l’exemple d’une stagiaire! Pourtant, il fallait bien le reconnaître: le style utlra-décomplexé de la jeune stagiaire était à l’opposé du style journalistique plan-plan de la vieille branche que je suis. Elle avait écrit comme on s’adresse à une copine, en utilisant des phrases toutes faites, des mots courants et même des points d’exclamations! (usage strictement interdit à l’époque où je travaillais au sein d’une rédaction) Moi, j’ai rédigé comme quand on s’adresse à son banquier.

J’ai recommencé mon texte à zéro. Tâchant de bâillonner la journaliste du début des années 2000, j’ai essayé d’utiliser des mots « djeun’s » (je ne sais même pas si cela se dit encore) mais en prenant soin de ne pas pervertir mon propre style. Et ça a marché! On m’a proposé d’écrire toute une série d’articles pour ces prochaines semaines.

Cette expérience me laisse tout de même un goût amer. A l’aube de la quarantaine, on peut déjà se sentir un dinosaure au milieu des jeunes chiots plein de fraîcheur et d’énergie. Cela ne m’était jamais arrivé. Bien sûr, je vais apprendre de nouvelles choses, et ça, c’est merveilleux! Mais si je veux progresser dans ma recherche d’emploi, la jeune femme de 38 ans avec 15 ans d’expérience que je suis aujourd’hui va devoir 1) accepter son âge, 2) mettre son orgueil de côté et 3) trouver un équilibre pour évoluer sans renier sa propre personnalité. Je vais commencer par arrêter d’écrire « plume » dans un « papier » publié sur « l’Internet »…

Publicités

2 réflexions sur “La quadragénaire est un dinosaure

  1. je pense que finalement ce qui montre que tu n’es pas trop vieille c’est que tu aies su te remettre en question, tu as bien fait d’avoir mis ton orgueil de coté et d’avoir persévéré c’est pas donné à tout le monde 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s